Sélectionner une page

Vous aviez pesé le pour et le contre avant de vous lancer. Vous aviez essayé d’identifier le bon moment pour faire votre demande et après des années de bons et loyaux services dans la même entreprise, vous pensiez réellement mériter cette augmentation.

Oui, mais voilà, vous avez tenté votre chance et votre requête n’a pas reçu de réponse favorable. Ne vous démoralisez pas trop vite et ne faites surtout pas de burnout, ce n’est pas parce que votre augmentation salariale n’a pas été acceptée que vous n’obtiendrez rien du tout de la part de votre employeur.

Après un refus, voici quelques conseils de votre coach Mathieu, pour rester optimiste.

Demander une explication

Avant de vous emporter ou de vous vexer, pensez à poser les bonnes questions. En effet, il est normal d’estimer que l’on mérite une augmentation lorsque l’on travaille dur, avec beaucoup d’investissement.

Seulement, vous n’avez peut-être pas toutes les informations en main pour savoir si c’était une option envisageable pour l’entreprise à laquelle vous appartenez ou non. Il y a plusieurs facteurs qui doivent être pris en compte comme le chiffre d’affaires, ou la négociation d’un gros contrat. Pour bien comprendre le motif de ce refus et éviter de bousculer votre ego, communiquez avec vos supérieurs, c’est une étape très important à ne pas négliger.

Attendre le bon moment

Si, comme dans de nombreux cas, la seule raison d’une réponse négative était liée au fait que votre société traverse une période particulièrement difficile, la seule chose à faire est de prendre votre mal en patience. Parfois, le temps arrange bien les choses et vous finirez tout simplement par obtenir ce que vous désirez.

Ne vous démotivez pas et essayez d’identifier un moment opportun pour renouveler l’opération. Après un gros défi mené à bien par exemple ou encore après une très bonne saison pour l’entreprise, il se peut que l’issue vous soit plus favorable.

Éviter certaines erreurs

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il y a quand même quelques comportements qu’il vaut mieux éviter :

Le chantage par exemple. Votre employeur a refusé votre requête et vous le menacez tout bonnement de quitter l’entreprise ? Cela s’appelle du chantage. Cela peut forcer vos supérieurs à accepter votre demande certes, cependant vos relations ne seront plus jamais saines.

Méfiez-vous d’ailleurs à ce que cette situation ne vous joue pas des tours. À la suite de votre acte, votre manager pourrait se sentir obligé de prendre des précautions à votre égard afin de ne pas se retrouver face à une nouvelle menace de chantage et essayer de vous remplacer rapidement. Dans le cas où celui-ci aurait quand même refusé malgré votre coup de pression, vous n’aurez pas eu votre augmentation, néanmoins votre image sera considérablement dégradée, autant dire qu’il sera inutile de réessayer.

Malgré tout, il est parfois tout à fait légitime de votre part de vouloir améliorer vos ressources. Cela fait plusieurs années que vous êtes 100 % investis dans votre entreprise et celle-ci a fait de gros bénéfices grâce à votre travail. Vos résultats sont plus que satisfaisants et on vous fait miroiter une meilleure situation depuis un moment sans que vous ne la voyiez jamais arriver ?

Peut-être qu’il est venu pour vous le moment d’aller déployer vos ailes vers de nouveaux horizons et de redonner un coup de fouet à votre carrière en changeant d’emploi ou de structure. Quoi qu’il en soit, ne perdez jamais de vue que pour atteindre vos objectifs et obtenir des réponses favorables à vos requêtes, agilité et patience seront vos meilleurs alliés.

Comme dit un dicton bien connu : Tout vient à point, à qui sait attendre. Le tout reste encore une fois de ne pas attendre sans être certain qu’il y aura quelque chose au bout. À vous de trouver l’équilibre et si vous avez besoin de conseils pour avancer dans votre carrière professionnelle, contactez dès maintenant votre Coach Mathieu.