Sélectionner une page

Le burnout résulte d’un stress chronique, lié à une inadéquation entre vos aspirations professionnelles et votre environnement de travail. Cet épuisement professionnel et émotionnel peut, par ricochet, impacter toutes les facettes de votre vie privée.

Le coaching de vie vous délivre les clés pour le gérer, car y remédier est plus que jamais au cœur de ce métier. Rééquilibrez votre relation au travail, avancez à nouveau sans brûler votre flamme intérieure, ou tout simplement pour vous prémunir d’une rechute, découvrez pas à pas nos conseils.

Le burnout : Du brasier à l’effondrement

S’enflammer avant de s’effondrer, ainsi se conjugue le burnout. Quand l’étau identitaire se resserre autour de votre unique métier, le je suis devient le prisonnier de votre efficience, de votre réussite. Quand les bouffées d’oxygène extérieures s’amenuisent, alors toutes les issues de secours disparaissent : vous n’exercez plus un métier, vous l’êtes.

Le j’exerce la profession de médecin devient je suis médecin. Certes, la nuance est subtile, mais très révélatrice. Ainsi les difficultés professionnelles deviendront de plus en plus infranchissables, car vos attentes et votre réalisation de vous-même ne ciblent que ce domaine. Aucun moyen de briller autrement. Certes s’épanouir au travail est important, mais pas l’unique essence de votre vie.

Le surmenage frappe à votre porte et c’est le début du burn-in. Le brasier du surinvestissement professionnel débute, et rien ni personne ne semble pouvoir vous arrêter. Vos limites sont dépassées et ainsi apparaissent la fatigue, l’irritabilité, les troubles du sommeil, les migraines, des sentiments de négativisme et les crises de larmes. Votre dos bientôt lâche, sous le poids de cette course, dont la seule destination est le burnout.

Nous y sommes, vous êtes arrêtés, c’est l’effondrement. Vous succombez au stress chronique. Ce surmenage a impacté votre santé mentale et physique et vous ne savez plus comment gérer cette situation d’épuisement professionnel. Mais ne vous inquiétez pas, votre situation n’est pas une fatalité, mais juste l’indicateur d’un déséquilibre. Et si la vulnérabilité et la faiblesse, n’étaient qu’une terre de joie ? Et si ne pas être efficient n’était pas si grave ?

Le burnout : Une ardeur modérée

Avant la reconstruction identitaire vient le temps du repos imposé par votre médecin. C’est le temps de la relaxation, de la méditation et de l’adoption d’un nouvel adage, celui d’un esprit sain dans un corps sain : chouchoutez-vous, reposez-vous, rêvassez et surtout offrez-vous la possibilité de ne rien faire. Si chaque seconde devait auparavant être rentable, à présent c’est vous la priorité, votre santé. Ne rien faire à part manger, bien vous hydrater et dormir : voici votre nouvel emploi du temps spécial cocooning.

Après cette mise au vert de quelques semaines, vient le temps de la remontée. Reprenez en douceur quelques mini-activités, adonnez-vous à vos anciens loisirs, retrouvez une activité sportive, non pour devenir le numéro un, mais juste pour le plaisir. Votre nouvel adage résume bien l’idée d’un retour à l’équilibre entre vie sociale, vie professionnelle et vie sportive.

Taillez-vous une nouvelle identité, plus souple, avec des objectifs réalistes et plus atteignables. C’est le temps du sur-mesure où vous allez apprendre à dire non, pour ne plus déformer ce costume qui vous va si bien. Avant de revisiter votre rapport au travail, c’est celui à vous-même qu’il faut envisager. Posez de nouvelles limites, de nouvelles règles à ne pas dépasser. Laissez-vous le droit à l’erreur, le droit de ne pas savoir, le droit de ne pas y arriver, le droit d’être vous.

Allégez-vous en réinventant votre emploi du temps. Supprimez les tâches inutiles et apprenez une nouvelle efficience seulement ciblée sur l’essentiel. Il est temps de découvrir la loi Pareto, la règle du 20/80 : 20 % de vos actions donnent 80 % de vos résultats. Ainsi vous apprendrez qu’efficacité peut rimer avec légèreté !

Finalement, gérer un burnout professionnel c’est apprendre à se regarder autrement et être beaucoup plus clément envers soi-même. Osez à nouveau, rêvez de votre carrière professionnelle, et laissez la vie vous surprendre. Une paix intérieure retrouvée se reflétera forcément tôt ou tard autour de vous.